CHEB

INTENTION

Cette nouvelle création s’inscrit dans le droit fil des recherches de Filipe Lourenço, commencées en 2018 avec le solo Pulse(s), et affirmées sur la pièce de groupe Gouâl deux ans plus tard. Sa démarche puisait dans l’identité même de Filipe Lourenço en tant que danseur : un interprète nourri d’abord par une solide formation de musicien arabo-andalou et un apprentissage des danses traditionnelles du Maghreb, puis par un parcours de danseur contemporain (Olivier Dubois, Georges Appaix, Christian Rizzo, Michèle Noiret, Boris Charmatz…).

Cette trajectoire particulière signe la spécificité de son approche, qu’il vient poursuivre aujourd’hui avec la création d’un quatuor mêlant deux danseurs et deux musiciens.

Ici, c’est la musique qui préexiste, avant toute intention gestuelle. Le travail prend sa source dans une recherche autour des musiques traditionnelles du Maghreb, et les passerelles que l’on peut faire vers les musiques populaires d’aujourd’hui. Quels liens entre ces musiques et celles qui peuplent notre quotidien de la fin du XXe siècle jusqu’au début du XXIe ? À la recherche d’influences, de liens, d’écarts ou de rapprochements, l’univers sonore convoque aussi bien des rythmes traditionnels que des élans pop, rock, funk, électro… Incarnée au plateau par le compositeur François Caffenne et un musicien multi-instrumentiste traditionnel, la création musicale, tout en voyages et en allers-retours, vient nourrir les corps et devient le support pour l’émergence du geste.

Filipe Lourenço fait le choix d’une musique qui va faire émerger le mouvement, en réponse au silence de sa précédente pièce Goûal, hantée par une rythmique interne. Toute la question du corps repose sur la matière musicale et sa façon de la traverser, de prendre appui sur ses textures et ses rythmes ou de se laisser envahir. L’écriture de Filipe Lourenço continue ici d’aborder, par l’énergie masculine et y compris dans le bassin, une certaine abstraction apportée par son sens de la géométrie et de la répétition. Par son point de départ et par son format, Filipe Lourenço interroge différemment les notions de mémoire et de communauté évoquées dans ses deux précédentes pièces. Il s’entoure pour cette occasion de divers artistes, certains avec des liens tissés depuis plusieurs années et d’autres qui arrivent pour nourrir l’univers créatif du chorégraphe. Pour la scénographie, la pièce réveille l’imaginaire d’une forme de concert, où quatre hommes, à l’écoute les uns des autres, génèrent et nous emmènent dans une matière sonore très forte. Pour qu’émerge, comme une évidence, le corps.

DISTRIBUTION

ChorégraphieFilipe LOURENÇO
AssistanteDéborah LARY
Musicien / Compositeur François CAFFENNE
Musicien InterprèteDistribution en Cours
DanseursKerem GELEBEK 
Youness ABOULAKOUL
Scénographie & CostumesDistribution en Cours
Création LumièreAbigail FOWLER
Régie Lumière Loren PALMER 
Régie Générale Distribution en Cours 
juin 9, 2022